ANCIENNES PROVINCES DE FRANCE (extrait  d’un texte Wikipédia)

 

 

Le terme de provinces  est actuellement utilisé dans un but de simplification pour désigner les divisions géographiques (culturelles,ethnologiques,historiques, parfois administratives.) de la France antérieurement à la division en départements effectuée en 1790.

Le mot, dans son sens actuel, est apparu dès le XVème siècle et n’a cessé de se répandre tant dans les actes officiels que dans l’usage populaire ou commun. Quel que soit le siècle ou le dictionnaire consulté, la définition du mot est bien floue alors qu’il s’agit d’un des plus utilisés pour définir une entité territoriale. Certains géographes, même parmi les plus célèbres, Onésime Reclus, l’on largement battu en brèche, niant parfois que le mot ne recouvre aucune réalité tangible. C’est pourquoi les multiples listes et cartes dénombrant les provinces de France ne sont ni parfaitement superposables ni exactement comparables.

 

Essais de définition : il s’agit d’un territoire , en général de grande étendue, dont les habitants se reconnaissent des caractères propres, une histoire commune, une culture et des mœurs originaux, des traditions particulières, des privilèges et coutumes (voire une législation) différents des provinces voisines et parfois une langue fédératrice ou des appartenances ethniques spécifiques, tout cela étant souvent antérieur et extérieur à toute organisation administrative. La province est en général formée de la réunion de différents pays plus petits, comprend souvent plusieurs grandes villes et sa division la plus commune se fait en « haute » et « basse ».

 

Or, avant la Révolution, la France était constituée de circonscriptions territoriales issues de l’histoire, de la géographie et du peuplement qui étaient différentes selon les différents pouvoirs qui s’y exerçaient, avec des catégorie différentes comme métropoles, provinces, diocèses, duchés, baronnies, gouvernements, états, élections, généralités, intendance , parlements, pays, baillage, etc… suivis d’un nom de région qui était souvent le même, sans recouvrir la même étendue géographique. Ainsi , le ressort que le parlement d’Artois ne correspondait pas au même territoire que le gouvernement d’Artois ou que l’intendance d’Artois.

 

La Convention nationale, après avoir aboli au cours de la nuit du 4 août , tous les droits et les usages particuliers (que l’on nommait aussi privilèges comme ceux des classes, noblesse et clergé) aux différentes régions, décida d’instituer un découpage uniforme du territoire, les départements , et que ce découpage serait le même pour les différentes fonctions de l’Etat : militaire, religieuse, fiscale, administrative, universitaire, judiciaire, etc… La ville choisie comme chef-lieu de chaque département aurait dû concentrer les sièges de chacune de ces fonctions et posséder à la fois une préfecture, un tribunal, une université, une place militaire, un évêché, une bourse, une foire, un hôpital, etc… Les protestations des villes qui remplissaient depuis toujours l’une de ces fonctions et qui se voyaient ansi dépouillées, qui de leur cour d’Appel, qui de leur arsenal, qui de leur université, qui de leur foire, empêchèrent d’exécuter correctement ce plan.

 

Liste des anciennes provinces de France :

 

Provinces de France avant la Révolution , avec leurs capitales de gouvernements indiquées entre parenthèses, ainsi que la date de leur union avec le royaume de France (notées RF) ou de la réunion de leur titre au domaine royal (notées DR)

 

1 – Ile de France (Paris) ; cette province trouve son origine dans le domaine royal français

2 – Berry (Bourges) ; cette province trouve son origine dans la vicomté de Bourges , acquise

En 1101

3 – Orléanais (Orléans) ; origine dans le comté d’Orléans, indépendant du domaine royal

 

 

4 – Normandie (Rouen) Duché carolingien de Normandie créé en 911 pour Rollon (DR 1204)

Avait pour fiefs la Petite Bretagne, puis la Grande Bretagne après 1066

5 – Languedoc (Toulouse) (RF 508, conquise à la bataille de Vouillé, le comté de Toulouse

Est réuni par alliance en (DR 1271)

6 – Lyonnais (Lyon) Cette province trouve son origine dans le comté de Lyon (RF : 1313)

7 – Dauphiné ( Grenoble) ; cette province trouve son origine dans le dauphiné de Viennois (RF : 1343)

8 – Champagne (Troyes) ; Comté carolingien réuni par alliance (DR : 1361)

9 – Aunis, fief d’Aquitaine (1371, La Rochelle)

10 – Saintonge (1371 , Saintes)

11 – Poitou, fief d’Aquitaine (1416, Poitiers)

12 – Duché d’Aquitaine, Bordeaux Duché mérovingien, sort du RF avec le mariage d’Eléonore en 1152 (RF : 1453)

Duché de Guyenne et de Gascogne en 1789

13 – Bourgogne (1477, Dijon Duché capétien)

14 – Picardie (1482 , Amiens)

15 – Anjou (1482, Angers)

16 – Comté de Provence (1482, Aix)

17 – Comté d’Angoulême (1515, Angoulême)

18 – Bourbonnais (Moulins) ; cette province trouve son origine dans le duché de Bourbon (DR / 1527)

19 – Marche (Guéret) ; cette province trouve son origine dans le comté de la Marche (DR : 1527)

20 – Bretagne (Rennes) ; cette province trouve son origine dans le duché de Bretagne, réuni par alliance (RF : 1532)

21 – Maine (Le Mans) ; cette province trouve son origine dans le comté du Maine (DR : 1584)

22 – Touraine (1584 , Tours)

23 – Limousin ( 1589 , Limoges)

24 – Comté de Foix (1607, Foix)

25 – Comté d’Auvergne (Clermont-Ferrand) Duché mérovingien  Comté Carolingien  (DR : 1457)

26 – Béarn (Pau) ; cette province trouve son origine dans la vicomté de Béarn (DR : 1620)

27 – Alsace (Strasbourg) ; cette province trouve son origine dans le landgraviat de Haute-Alsace (RF : 1648)

28 – Comté d’Artois (1659, Arras) ; l’Artois faisait auparavant partie , tout comme la Flandre, des Pays-Bas espagnols aux mains des Habsbourg.

29 – Roussillon (1659, Perpignan)

30 – Flandres (Lille RF : 1668) ; cette province correspond à la Flandre française à laquelle est adjointe une partie du Hainaut ; la Flandre faisait partie, tout comme l’Artois, des Plays-Bas espagnols

31 – Franche-Comté (Besançon ; cette province trouve son origine dans le compté de Bourgogne (RF / 1678)

32 – Duché de Lorraine , ancienne Lotharingie, duché carolingien de Haute-Lorraine pour doter la fille de Charles le Simple , possession viagère de Stanislas 1er de Pologne retour DR 1766 , Nancy

33 – Corse (hors carte, Ajaccio RF 1768)

34 – Duché de Nivernais ; le nivernais, bien que dépendant du royaume de France, n’avait pas été rattaché au domaine royale en 1789 .

 

Un certains nombre de territoires, aujourd’hui français, ne faisaient pas partie du royaume.

 

35 – Comtat Venaissin, fief du pape (1791 , Carpentras) + ville d’Avignon, également fief pontifical ; la principauté d’Orange avait quant à elle été rattachée à la France en 1713.

36 – République de Mulhouse, alliée aux cantons suisses (1798)

37 – Duché de Savoie, fief du Royaume de Sardaigne (1860, Chambéry)

38 – Comté de Nice, fief du Royaume de Sardaigne (1860, Nice)

39 – Principauté de Montbéliard (1793 , Montbéliard))

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *